Leo Golf - шаблон joomla Новости

PROGRAMMATION ET BUDGETISATION DES ACTIVITES DE RECHERCHES AGRICOLES : une convention en gestation entre l’ISRA et l’UADB

programm-bambey2016Un séminaire  sur la programmation scientifique et budgétisation des activités 2017 de l’Institut sénégalais de recherches agronomiques (Isra) se déroule du 19 au 24 septembre 2017 à l’université Alioune Diop de Bambey. Il s’agit de réfléchir sur  les activités qui seront déroulées en 2017 sur les plans technique, scientifique et financier. Il s’agira, en outre, de baliser la voie vers une convention entre l’Isra et l’Uadb.

 

Le Préfet de Bambey, Moustapha Ndiaye, a procédé ce lundi 19 septembre 2016 à l’ouverture du séminaire sur la programmation  et la budgétisation des activités de l’Institut sénégalais de recherches agronomiques pour l’année 2017 en productions végétales.  Selon le Directeur scientifique de l’Isra, Dr Elhadji Traoré,  l’ISRA œuvre « dans 5 domaines de recherche majeurs : la production végétale, la production animale et de santé animale, la production halieutique, la pèche et l’aquaculture, la production forestière, la sociologie et les politiques agricoles ».

Il s’agit de passer en revue toutes les activités de recherche qui ont été retenues, que ça soit des activités clôturées, des activités reconduites ou des activités nouvelles pour « nous assurer de la pertinence de ses activités  sur le plan protocole, sur le plan résultat attendu et sur le plan agenda mais aussi voir si les financements prévus sont disponibles, sont mobilisables et qu’ils peuvent  servir de faire l’activité comme elle se doit ».

 

Le Préfet de Bambey, qui présidait la rencontre, a insisté sur la pertinence scientifique  pour savoir si les activités sont en cohérence avec le vœu des populations sénégalaises et la politique agricole du Sénégal. Pour autant, il a tenu à rappeler l’importance que le chef de l’Etat et le gouvernement du Sénégal accordent à la recherche pour développer l’agriculture sénégalaise. « Nous avons  insisté sur  la nécessaire synergie a opérer entre  tous les segments de la recherche, l’université Alioune Diop, l’Isra, le Centre national de recherche agronomique  et l’ensemble des centres de recherche au défi qui se pose à l’agriculture sénégalaise, le premier moteur de croissance du développement et l’axe 1 du Programme Sénégal émergent », a martelé le Préfet. Avant de dire toute la disponibilité de l’administration à travailler avec les chercheurs pour lever les handicaps et les contraintes auxquelles se confrontent nos agriculteurs et stimuler et améliorer les systèmes de production.

 

Le Pr Lamine Guèye, Recteur de l’université Alioune Diop de Bambey, a  déclaré pour sa part : « nos attentes, c’est une réflexion poussée sur l’amélioration de l’agriculture sénégalaise, de l’élevage et des produits forestiers. Et ceci en passant par la recherche, une recherche pertinente. Nous attendons de cet atelier des recommandations sur les innovations qu’il faut mener ». Et de poursuivre : « nous sommes optimistes que cet atelier aboutira à des résultats pertinents pour permettre de dérouler ces activités en 2017 et de donner des recherches servant de décisions pour améliorer l’agriculture sénégalaise ». Dans la foulée, le Pr Guèye a évoqué  l’idée d’une convention avec l’Isra. « Nous avons discuté avec le Directeur Général. Et cela, c’est pour  formaliser ce que nous faisons tous les jours. Depuis plusieurs années, l’UADB travaille avec l’ISRA dans le cadre de la recherche agricole, dans le domaine du développement rural  et dans le domaine de la santé communautaire et nous souhaitons, d’ici à quelques mois, la formaliser ».