Leo Golf - шаблон joomla Новости

Partenariat : la Banque Mondiale satisfait des réalisations du WAAPP au CNRA de Bambey

La Banque Mondiale a dépêché, ce 16 Mai 2017, sa mission d’appui à la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP au CNRA de Bambey pour visiter les réalisations du programme, principalement les infrastructures financées dans le cadre du WAAPP 2 A.

La délégation s’est, d’abord, rendue  sur le périmètre de recherche pour voir l’état d’avancement du chantier d’irrigation. Sur place, les ingénieurs et l’entrepreneur ont montré aux visiteurs l’équipement d’irrigation avec un réseautage qui assure la disponibilité de l’eau à travers un système à rampe choisi suite aux discussions avec les chercheurs. Des progrès bien appréciés par la délégation avec sa tête,  Mme Niane Aifa fatimata Ndoye, agronomiste principale chargée du WAAPP au niveau de la Banque Mondiale qui «voit quelque chose sur le terrain. C’est rassurant et nous avons fait des recommandations dans le sens que la qualité soit de mise parce que c’est un centre de recherche ; que l’innovation soit de mise pour que la recherche soit au diapason des technologies et des nouvelles innovations en matière d’irrigation. On a échangé avec l’entrepreneur et bonne note a été prise ».

Les laboratoires sol, eau, plantes et d’entomologie ont, également, reçu la délégation de la Banque Mondiale qui a pu voir et apprécier les équipements de laboratoire qui ont été acquis dans le cadre du WAAPP et qui, « aujourd’hui, permettent de rendre opérationnels certains labos avec des impacts positifs en matière de recherche. Le labo d’entomologie est par exemple opérationnel avec des étudiants qui ont une opportunité de découvrir de nouveaux équipements qui leur permettent d’avancer dans la recherche », se réjouit Mme Niane.

La mission d’appui a, aussi, visité l’unité de compostage du CNRA  avec une nouvelle technologie assez innovante et dont « il serait intéressant de voir tous les aspects économiques et financiers liés à cette technologie et assurer sa large diffusion ». La question du conditionnement des semences a également intéressé la délégation qui s’est rendue à la toute nouvelle unité de conditionnement financée par le PPAAO/WAAPP et gérée par l’UPSEM-CL (Unité de Production de Semences Céréales et Légumineuses). Un outil venu à son heure pour l’unité qui, jusque là, avait recours à un privé pour le conditionnement de ses semences. La technologie permet, aujourd’hui, d’avoir des semences de qualité avec tout un système de calibrage très efficace. De quoi satisfaire la chargée du WAAPP à la Banque Mondiale qui «se félicite de la disponibilité de ce produit qui est le résultat d’un travail de longue haleine. Et donc, c’est heureux de constater que l’équipement est en place et nous souhaitons à la recherche un bon usage et de voir les perspectives d’une valorisation optimale de cet équipement de conditionnement avec des prestations possibles de service au profit des producteurs de semences ».

Sur cette question des semences, les parcelles de multiplication des toutes nouvelles variétés d’arachide ont été parcourues par les visiteurs qui ont passé en revue les différents aspects liés à la qualité et la quantité de production mais également, les stratégies à mettre en place pour une bonne introduction/adoption de ces variétés aux multiples avantages pour les producteurs