Leo Golf - шаблон joomla Новости

AGENDA

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

---PROGRAMMES---

Mil

mil

Sorgho

sorgho

Agroforesterie

agroforesterie

Fonio

fonio

Arachide

arachide

Maïs

mais

Réseaux sociaux

Programme « Cultures Légumineuses »

arachideJustificatifs et Contraintes à lever par le programme:

La quasi-totalité du niébé et de l’arachide d’huilerie, mais aussi les 2/3 de l’arachide de bouche récoltée chaque année au Sénégal sont produits dans la zone d’intervention du CNRA. Cette zone correspond à la zone agro-écologique bassin arachidier. Cette zone est particulièrement importante du fait qu’elle représente le grenier du Sénégal puisque l’essentiel de la production des cultures vivrières (mil, sorgho, maïs) y est produit. Les deux légumineuses (l’arachide et le Niébé) sont cultivées en bonne partie en rotation avec ces céréales. L’importance de ces deux légumineuses dans le bassin arachidier peut être résumée comme suit :

-  au plan économique : l’arachide reste la principale culture de rente et la plus grande source de revenus des populations rurales dans le bassin arachidier ;

-  au plan nutritionnel : le niébé et l’arachide constituent une source importante de protéines et de lipides pour les populations du bassin arachidier dont l’alimentation est à dominance glucidique ;

-  au plan agronomique : ces deux légumineuses contribuent au maintien de la fertilité des sols par le biais de la fixation symbiotique de l’azote.

Les rendements moyens du niébé comme ceux de l’arachide en milieu paysan sont réellement loin en dessous des rendements potentiels des variétés qui se situent à 3 tonnes/ha. Ces faibles rendements sont les conséquences de diverses contraintes telles que :

-  les poches de sécheresse qui interviennent pendant la phase de floraison de ces cultures notamment dans les zones Nord et Centre Nord du Bassin ;

-  l’incidence des maladies (cercosporiose précoce, pourriture du collet, etc.,) chez l’arachide ou de ravageurs de cultures (thrips, pucerons, etc.)  chez le niébé ;

-  le parasitisme du niébé par Striga gesnerioides ;

-  l’indisponibilité de semences certifiées en quantité suffisante pour couvrir les besoins réels des producteurs ;

-  la baisse de la fertilité des sols sur lesquels la culture du niébé et de l’arachide est effectuée.

niebeObjectifs du programme :

L’objectif global de ce programme est de contribuer à la sécurité alimentaire et à l’augmentation des revenus des acteurs de la chaîne de valeurs de l’arachide et du niébé.

Les objectifs spécifiques du programme sont :

-  Créer des variétés d’arachide et de niébé très productives et adaptées pour les différentes zones agro-écologiques du Sénégal

-  Mettre au point des itinéraires techniques permettant aux variétés cultivées de donner les rendements escomptés

-  Faire le diagnostic des différentes contraintes techniques, culturelles et socio-économiques du développement des cultures arachide et niébé dans les zones du bassin arachidier

-   donner un appui technique et organisationnel aux individuels et aux organisations de producteurs, transformateurs, et autres acteurs des filières de l’arachide et du niébé pour augmenter leurs revenus.

THEME DE RECHERCHE :

Amélioration du matériel biologique et des techniques de production